📓 Moncton, NB – partie 2

Ce n’est plus un secret, nous commençons Ă  trouver le temps un peu long, Ă  Moncton. Nous avons Ă©talĂ© au maximum les activitĂ©s afin d’avoir toujours 2/3 choses Ă  dĂ©couvrir par semaine.

Nous avons pris la route du parc du Centenaire (un peu excentrĂ© de la ville). Le parc dispose de patinoires et de sentiers pour les raquettes, le ski de fond et la randonnĂ©e. En semaine, pas de location d’Ă©quipements, alors on part sur un tour du parc, d’environ 5 kilomĂštres.

Le parc est vraiment agrĂ©able et bien entretenu. On a finalement passĂ© deux heures Ă  marcher sans s’en rendre compte. On reviendra sans hĂ©siter pour dĂ©couvrir de nouveaux chemins. A noter qu’on reste tout de mĂȘme sur un parc de ville, ne prĂ©voyez pas de partir sur la journĂ©e, hein.

Le lendemain, on profite du beau temps pour rouler vers le parc de Kouchibouguac. Un parc national cette fois-ci. On dĂ©cide donc de partir sur la journĂ©e avec notre petit pique-nique et nos gourdes. On mange dans la voiture, des sandwichs maison, face Ă  la mer (…sans Calogero) et on sourit fort fort fort en se rendant compte qu’il n’y a pas si longtemps, on aurait tout donnĂ© pour ĂȘtre ici plutĂŽt qu’au bureau. Nous y voilĂ  ! On est mardi et on se rend compte de la chance qu’on a de vivre des mardis comme ça.

Comme toujours, on est un peu Ă  l’arrache et on n’a pas du tout repĂ©rĂ© les parcours. Ne faites pas comme nous. C’est une grosse bĂȘtise quand on s’aventure dans un grand parc comme celui-ci. On part donc sur un parcours assez simple, tout plat, tout droit. Environ 2,5 kilomĂštres. Le chemin est clair et beau. On cherche les animaux (mais on ne trouve que des Ă©cureuils et un autre animal Ă  dĂ©couvrir dans la vidĂ©o en dessous…). ArrivĂ©e Ă  la fin du chemin, on dĂ©couvre qu’un autre sentier peut nous ramener Ă  notre point de dĂ©part. Tu la sens l’embrouille ?

Au dĂ©but, on est biens, on est sereins. On suit une riviĂšre, le paysage est magnifique, le silence rĂšgne. On est bien. On marche encore et encore …. Sauf que …. Kelly trouve quand mĂȘme que le chemin est un peu long, alors elle sort discrĂštement son tĂ©lĂ©phone pour regarder sur le GPS oĂč on est…. Et lĂ . Le drame. Ça fait 2h qu’on marche et il reste encore une bonne heure de marche. Le chemin tourne dans tous les sens en suivant la riviĂšre et le chemin est donc long, plus long qu’Ă  l’aller. Trop long ?

Ceux qui ont suivi les story Instagram se rappelleront de ClĂ©ment allongĂ© sur le dos. DĂ©pitĂ©. Allez souriez. On l’a bien mĂ©ritĂ©. Bien Ă©videmment, on continue notre route. « Marche droit d’vant toi. Marche droit d’vant toi » (quoi, vous ne connaissez pas Dory de Nemo ?).

On en rigole aujourd’hui mais : les sorties dans les parcs nationaux (et provinciaux) se prĂ©parent. On vĂ©rifie les kilomĂštrages et les difficultĂ©s et on adapte le parcours Ă  son niveau. Clairement, on n’est pas des pros, ni des forcenĂ©s de randonnĂ©e. La prochaine fois, on Ă©tudiera bien le parcours AVANT le dĂ©part.

On vous laisse tout de mĂȘme dĂ©couvrir la beautĂ© du parcours dans la vidĂ©o juste dessous. On vous recommande vraiment ce parc si vous passez dans le Nouveau-Brunswick.

On enchaĂźne quelques journĂ©es assez simples Ă  base de courses au supermarchĂ© du coin, tĂ©lĂ©, lecture, … Sans culpabiliser. On sait qu’on a largement le temps pour visiter ce qu’on souhaite dĂ©couvrir dans la coin. C’est aussi ça notre vie : faire des grasses matin, ne plus avoir de rĂ©veil qui sonne, pas d’heures prĂ©cises pour faire les choses, prendre le temps tout le temps.

A cĂŽtĂ© de l’appartement, il y a le musĂ©e de Moncton : le Resurgo. Le musĂ©e met en avant l’histoire et l’Ă©volution de la ville depuis les natifs jusqu’Ă  aujourd’hui. TrĂšs intĂ©ressant pour mieux comprendre la ville et ses habitants. On dĂ©couvre Ă©galement une exposition plus scientifique sur les transports d’hier et de demain. Nous qui adorons « jouer » dans les musĂ©es, on a Ă©tĂ© plutĂŽt ravi.

C’est lĂ  qu’on a rencontrĂ© Serge. Serge est un animateur d’ateliers scientifique dans le musĂ©e. En vrai, c’est plutĂŽt un Jamie, comme dans « C’est pas sorcier ». Il nous a fait dĂ©couvrir le fonctionnement des canons vortex avec une balle de pilate et une cuve en plastique et le fonctionnement d’un aĂ©roglisseur avec un fauteuil et un souffleur de feuille. Nous avons vraiment passĂ© un bon moment avec lui.

En sortant, on vĂ©rifie les stands de brochures touristiques, comme toujours. Avec la folle envie de dĂ©couvrir quoi faire la semaine prochaine. Et lĂ , magie : nous rencontrons Joanne. On en a dĂ©jĂ  parlĂ© sur Instagram, mais clairement Joanne restera notre belle rencontre de Moncton. Elle a fait preuve d’une gentillesse incroyable avec nous. Nous a parlĂ© de la rĂ©gion, de la province et de tout ce qu’on devait voir.

Elle nous a invitĂ© Ă  venir au musĂ©e le samedi pour assister Ă  un concert particulier sur le mĂ©canisme du son, ce que nous acceptons. Nous recroiserons donc Joanne le samedi. Elle a visiblement Ă©tĂ© trĂšs touchĂ©e par le message qu’on avait postĂ© sur les rĂ©seaux sociaux et tient Ă  nous « remercier de notre gentillesse » (quand les rĂŽles s’inversent…). Elle nous dit donc qu’elle nous prĂ©pare une surprise et qu’elle nous invite Ă  repasser au musĂ©e la semaine d’aprĂšs.

La surprise, c’est un carrot-cake maison, spĂ©cialitĂ© de Joanne. Elle en profite aussi pour nous inviter chez elle Ă  notre retour de l’Ile du Prince Edouard (IPE pour les intimes). Affaire Ă  suivre. On espĂšre uniquement que nos dates vont matcher pour que Joanne nous fasse dĂ©couvrir la culture acadienne et ses spĂ©cialitĂ©s culinaires. Yummi !

On part de Moncton sous le soleil jusqu’Ă  la Dune de Bouctouche. Malheureusement, durant l’heure de route le temps de gĂąte et la dune nous accueille dans le brouillard avec de la neige lancĂ©e Ă  pleine vitesse par les rafales de vent. Ça pique. On Ă©courte un peu notre visite. Dommage.

Le lendemain, on se lance dans la visite du Parc National de Fundy. On attend cette sortie depuis longtemps. On est sĂ»rs que ça va ĂȘtre un super moment. Cette fois-ci, on prend nos prĂ©cautions, et on s’arrĂȘte Ă  l’accueil pour demander une carte des parcours et les activitĂ©s possibles. Pas de fat-bikes pour nous aujourd’hui, alors ça sera des raquettes. Une dĂ©couverte pour nous deux. PlutĂŽt sympatique.

On retourne Ă©galement au Centre Avenir pour encourager encore une fois les Wild Cats. Kelly ne peut s’empĂȘcher d’avoir 6 ans 1/2 et fait la file au milieu d’enfants pour avoir sa photo avec Wild Willy, la mascotte de l’Ă©quipe. On assiste encore une fois Ă  une victoire Ă©crasante des Wild Cats. 10-2. Merci et au-revoir.

La ville de Moncton propose beaucoup d’activitĂ©s dĂ©couvertes pendant la pĂ©riode hivernale. Tous les Ă©vĂ©nements sont prĂ©sentĂ©s sur leur site et nous en avons trouvĂ© 2 qui nous plaisait le mĂȘme week-end : l’initiation au curling et le prĂȘt gratuit de ski de fond.

Deux premiĂšres fois pour nous.

Clairement, on a eu une grosse prĂ©fĂ©rence pour le curling. DĂ©jĂ  parce que c’est une dĂ©couverte d’un nouveau sport avec sa technique et ses rĂšgles. Mais aussi parce que ça sort complĂštement de l’ordinaire et qu’on est venu ici pour ce genre de dĂ©couvertes qu’on ne fera pas tous les jours.

On approche de la fin de notre sĂ©jour Ă  Moncton. Nous partons jeudi matin en direction de Charlottetown sur l’Ile du Prince Edouard. C’est toujours bizarre de quitter un lieu oĂč on a passĂ© un mois, dans une ville oĂč on commence Ă  peine Ă  prendre nos repĂšres. On sait qu’il manquera un million de choses sur notre liste de choses faites, c’est parfois frustrant de rater beaucoup de choses d’un coin Ă  l’autre du Canada mais, Ă  notre avis, le « nomadisme » en vaut le peine…


💬 Et vous : avez-vous dĂ©jĂ  visitĂ© le Nouveau Brunswick ou Moncton ?


📍 Article Ă©crit depuis Moncton, NB


Article précédent sur Moncton, NB

PVT Canada - DĂ©couvrir Moncton, NB - Parc Fundy

📓 Moncton, NB – partie 1

A la dĂ©couverte de la ville de Monton, NB – partie 1

4 commentaires

  1. Encore un bel article !!
    J’Ă©tais morte de rire en lisant votre expĂ©rience dans la baie de fundy, on a fait exactement la mĂȘme erreur avec ma mĂšre cet Ă©tĂ©… j’en avais mĂȘme fait une vidĂ©o ahaha ! https://youtu.be/hYlJ1Fww8j8
    Je me souviens que le chemin au bord de la riviĂšre Ă©tait bien glissant pour nous donc en hiver je prĂ©fĂšre mĂȘme pas imaginĂ© !
    Merci pour tout ce partage ! Et continuez a profiter comme vous le faites, c’est top de suivre vos aventures 😀

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s