Que voir en road-trip autour du lac Saint-Jean ?

Road trip Lac Saint Jean

Grâce aux petits aménagements qu’on a fait sur Forest (notre voiture), on a pu partir en road-trip autour du lac Saint-Jean le temps d’un week-end d’été. On a donc chargé la voiture avec tout le nécessaire et on a pris la route 175 en direction du Nord de Québec. On vous emmène avec nous pour découvrir les activités à faire autour du lac (…en période de COVID).

Samedi 09h30 : Départ de Québec

La route est splendide. On découvre une dizaine de lacs et de rivières. On alterne les montées et les descentes dans les monts. On découvrir des belvédères avec des vues à couper le souffle. Ces panoramas typiquement canadiens nous font toujours autant d’effet.

12h30 : Arrivée à Alma

Le paysage change rapidement quand on arrive à Alma. La nature laisse place à une grande avenue remplie de magasins et de voitures. Dur contraste et je l’avoue, nous partons avec une première impression un peu mitigée sur Alma. 

On file acheter le nécessaire pour faire des sandwiches. Oui, nous n’avons pas pensé à acheter un repas pour ce midi…. Quelle organisation ! On cherche ensuite un endroit au vert pour se poser. On trouve rapidement le Parc Falaise, à seulement quelques rues de nous. C’est parti. Posés sur l’herbe, on savoure nos sandwiches. On se sentirait presque en sortie de classe en primaire. 

Il est plutôt sympathique ce parc en fin de compte. On décide donc de partir un peu marcher pour découvrir les alentours. On aperçoit au loin un pont et le presbytère Notre Dame de Rosaire, on se décide à aller voir tout ça de plus près sans trop savoir dans quoi on se lance. 

Assez rapidement on comprend que nous sommes dans le centre-ville d’Alma. Ce centre est actuellement piéton et très agréable à visiter. On n’a pas pris de glace pour notre part, mais vous devriez trouver votre bonheur dans la rue Sacré-Cœur

On retourne à la voiture avec pour objectif une randonnée au Parc National de la Pointe-Taillon. La route est proche du lac mais ne permet pas vraiment d’avoir un beau panorama sur le lac entier car sur cette partie, ce sont plutôt des enclaves du lac que l’on aperçoit. Il n’empêche que les paysages sont magnifiques, et que les champs de colza en fleurs nous rappellent un peu la maison. 

14h00 : Le Parc de la pointe Taillon.

Arrivés sur place, un responsable du parc nous informe qu’il est fermé pour aujourd’hui…avant de nous avouer que c’est une blague qu’il adore faire aux français. Décidément, des vrais petits comiques ces Québécois ! Il nous conseille aussi de profiter de la plage au lieu de randonner car il fait un peu chaud et qu’on devrait apprécier de se baigner. Il n’a pas tort et comme on est quand même un peu organisés, on avait prévu les maillots pour le cas où. Bien joué ! 

On profite donc d’une eau chaude à 18°C. Heureusement qu’on a revu nos critères de températures depuis notre arrivée ici. On se jette à l’eau sans presque trop d’hésitations. Pour Clément du moins. On fait attention tout de même à garder nos distances de sécurité mais tout se fait plutôt naturellement avec nos voisins de plage. On profite du beau temps, car la météo du lendemain s’annonce moins agréable. C’est notre première vraie baignade canadienne. Le bonheur.

Le temps passe vite sur la plage et on se décide à en partir vers 17h00. Il va falloir trouver d’ici deux heures notre spot pour dormir sinon ça risque d’être compliqué l’installation dans le noir.

17h00 : Le moulin et le pont couvert de Sainte Jeanne d’Arc

On continue la route jusqu’à Saint Jeanne D’Arc pour y découvrir le fameux moulin à eau et un ancien pont en bois.

18h00 : Dolbeau-Mitassini

On file donc en direction de Dolbeau-Mitassini pour acheter à manger pour le repas de ce soir. On aperçoit sur le bord de la route une cascade et on se décide à aller y faire un petit tour. Une petit plage apparaît avec la lumière du soleil qui commence à descendre c’est plutôt agréable.

19h00 : La recherche du spot pour dormir

C’est là que les mini-«galères » commencent. On part à la recherche d’une place proche du lac pour profiter de la vue mais aussi pour que Clément puisse un peu pêcher. On décide de le tenter tout d’abord vers Saint-Méthode mais c’est très compliqué car tout le littoral est privatisé. On ne peut accéder au lac que depuis les maisons et aucun chemin ne mène aux plages. Ce détail surprendra toujours les petits français que nous sommes : ici TOUT TOUT TOUT est privé. On conduit à travers plusieurs villages. Kelly utilise la fonction satellite de Google Maps à la recherche d’un chemin qui mène au lac mais il n’y a que des maisons encore et toujours.

On finit finalement à un spot qu’on avait trouvé sur iOutlander à Saint-Félicien. On arrive juste à temps pour installer nos affaires avant le coucher de soleil. On se pose enfin pour savourer un apéro improvisé sur les bords de la rivière (et non du lac). Peu importe l’endroit, le coucher de soleil et la vue sont magnifiques. Aucun regret à avoir.

La nuit arrive finalement assez rapidement au Canada. Le soleil est couché vers 20h30. On file donc dans la voiture et on se pose pour regarder une petite série avant de sombrer assez rapidement, bien fatigués de notre journée (…de plage).

La nuit ne se passe pas du tout comme prévue. Finalement c’est Kelly qui dort mieux que Clément. Même si finalement au réveil c’est aussi elle qui gagne le concours du nombre de piqûres de maringoins (mi-vampires mi-moustiques).

Dimanche – 06h30

On range les affaires à moitié, un peu à l’arrache, dans la voiture et on profite une dernière fois de la vue sur la rivière en comptant nos piqûres de moustiques. On file prendre un petit déjeuner au Tim Hortons du coin… enfin dans la voiture là encore. COVID oblige. Comme prévu, la pluie est de la partie mais finalement ce ne sont que des averses. On va pouvoir continuer notre route sur la côte Ouest du lac sur la route 169.

08h00 : Direction Mashteuiatsh

Notre premier arrêt de cette deuxième journée se fait à Mashteuiatsh, seule communauté autochtones sur les bords du lac Saint-Jean. On aurait adoré visiter le musée pour en apprendre plus sur la culture des premières nations mais on n’est malheureusement passé beaucoup trop tôt pour ça. On a quand même pris le temps d’admirer la promenade de la ville avec ses 4 tipis en béton qui présentent les 4 saisons (nanhka e tanuatsh) et les activités traditionnelles liées à chaque saison (ueshkatsh ilniun). La vue sur le lac est magnifique. Même si pour le moment on voit beaucoup les nuages à l’horizon. On est surtout impressionnés par la distance qui nous sépare de l’autre rive. On se croirait face à la mer.

09h30 : Le village historique de Val-Jalbert

On continue notre route en direction de Chambord quand on aperçoit un panneau du village historique de Val-Jalbert.

On se rappelle que c’était sur notre liste de choses à visiter alors on continue dans cette direction. Sur le côté on est surpris car on s’attendait à un village directement alors qu’en fait le parking et le bâtiment font penser à un centre de loisirs ou un parc d’attraction. On se demande si on est au bon endroit. Après une petite vérification sur internet, oui oui, derrière ces murs se cache un village fantôme. Allons-y. La visite est un peu chère (comptez 30$ par personne) mais il existe des forfaits avec plusieurs activités autour du lac qui pourraient vous intéresser. De notre côté, on avait décidé de ne pas le prendre car on n’aime pas les zoos (rappelez-vous de notre excursion à l’EcoParc de Bonaventure) et qu’on ne pouvait pas visiter la caverne du Trou de la Fée à cause de la COVID. 

Ce village vous emporte un siècle en arrière, aux temps des moulins à pâtes de Québec. On a trouvé ça sympa et ça complétait à merveille notre ballade à Trois-Rivières avec le musée Boréalis.

En effet, le village de Val-Jalbert a été construit autour d’une usine à papier et une vie y a existé entre 1901 et 1927, date de la fermeture de l’usine. Lors de la visite, vous pourrez découvrir toute l’histoire avec des animations et des projections sur les murs de l’ancien moulin. On se sentait comme à la fête des lumières de Lyon. Le village est maintenant un musée à ciel ouvert avec des tas d’activités à découvrir tout au long de parcours.

La visite nous a pris environ 3h00 en comptant les marches pour aller tout en haut et admirer les cascades. La visite est intéressante sur un plan culturel mais les vues sur le lac et les cascades surpassent tout ça. Ne vous limitez donc pas à la visite du village mais prenez les sentiers escarpés pour visiter un peu plus.

12h30 : L’heure de manger

On approche de l’heure du déjeuner et on part donc à la recherche d’un supermarché. Chose un peu compliquée quand on enchaine les petits villages depuis quelques kilomètres. On trouve finalement une mini épicerie à Debiens. Prochaine étape : trouver un spot pour se poser. 

13h00 : L’autocueillette de camerises

Et là, soudainement, sur la droite : une auto-cueillette de camerise. On y file donc sans hésiter. Vous ne connaissez pas la camerise ? Pour nous aussi c’était une grande inconnue avant de venir au Canada. Ca ressemble à une myrtille un peu allongée finalement mais avec un goût un peu plus acide. Délicieux. On remplit donc notre petit panier en échange de 5.5 $ (=3,50 euros). Economique l’auto-cueillette !

13h30 : Repas à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix

On continue la route et on découvre une aire de repas en hauteur qui offre une vue sur le lac St-Jean. On se pose et on mange face au Lac.

Ça sera notre dernier coup d’œil sur le lac Saint-Jean.

14h00 : Retour en direction de Québec

On repart doucement en direction de Québec, enchantés par ce week-end. On n’a pas l’impression d’avoir fait tant de choses que ça mais finalement la COVID limite les activités possibles. On a quand même pu en profiter pour découvrir des magnifiques paysages qui nous en auront mis plein la vue. Dans d’autres circonstances nous aurions adoré faire du canoë sur le lac ou visiter la caverne du Trou de la Fée mais je ne suis pas sûre que tout cela soit possible sur 2 jours uniquement.

LE VLOG sur Youtube :

On vous laisse avec notre vidéo de notre balade d’un week-end au lac Saint-Jean. N’hésitez pas à la liker sur Youtube 🙂

💬 Et vous : Avez-vous déjà visité le Lac Saint-Jean ? Quels sont vos coups de coeur ?


Signature Cabane-o-canada

📍 Article écrit depuis Québec, QC

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s